Dans la tête de Paulette

Papa

Ici je ne vais pas parler de mon père (mais c’est une idée pour plus tard).

Je vais parler d’une sensation que j’ai vécue ce week-end. Avec Chat, nous sommes allés à Lille voir des amis. Depuis que Chat n’est plus un jeune bénéficiant d’une carte de réduction pour le train, nous sommes utilisateurs réguliers du covoiturage.

A l’aller, nous avons fait le trajet avec un jeune homme de 21 ans allant rendre visite à sa copine qui fait ses études à Lille. Le trajet était sympathique et la conversation plaisante.

Au retour, nous avions rendez vous avec P, 31 ans. Pour faire simple, 2 ans de plus que Chat.

Nous sommes arrivés au point de rendez-vous et on s’est vite rendu compte que le trajet allait être très différent du trajet du vendredi soir…

En gros, nous avions rendez vous avec des Papa !

Lui semblait tout droit sortir de la famille Lequenoy (révisez vos références si vous ne voyez pas que qui je parle), d’ailleurs, il semblerait qu’il y avait un week-end Lequenoy à Lille car nous avons eu le droit à la revue de l’ensemble des « oncles-et-tantes-et-cousins-et-amis-et-second-fils-de-la-belle-sœur-du-grand-père » lors du trajet ; la fiancée de P. n’avait pas l’air d’avoir remis les têtes de toutes les personnes présentes ce week-end là.

Elle, donc, devait avoir quelques années de moins que lui (donc mon âge) mais elle donnait plus l’idée d’une femme Cyrillus (ok, là, la référence est difficile à avoir vue que c’est une expression de ma mère).

Tout ça pour dire que, malgré nos âges assez proches, j’ai vraiment eu la sensation d’être une gamine à l’arrière du break familial et de ne pas avoir les préoccupations des gens de mon âge. A l’approche de la trentaine, devrions-nous nous aussi, avec Chat, faire des réunions familiales et rencontrer l’ensemble de l’arbre généalogique de l’autre ? Devrions-nous former un couple qui donne l’impression qu’il ne lui manque plus que le bébé, la maison avec jardin, le gros chien et les vacances à la mer l’été et au ski l’hiver ?

Est-ce cet autre couple qui sort tout droit d’une autre époque ou est-ce nous qui sommes des purs produits de la génération des adulescents ?

En tout cas, ce que je sais, c’est que je n’aurai pas aimé renvoyer au tout jeune chauffeur du vendredi soir, l’impression que nous étions nous, des Papas… mais peut être est-ce trop tard ?

  • posté le 8 octobre 2014

  • dans Blabla

2 commentaires

  1. Shermane dit :

    Cyrillus, comme les vêtements ? Je ne connais que leur sac tout rouge.
    On doit être à peu près au même point que vous : vus comme des adulescents par certains (les comics, les jeux vidéo, toussa) et comme des vieux dans leur banlieue par d’autres. J’ai plus de mal à engager la conversation avec des jeunes filles de 20 ans (trop enthousiastes haha) mais l’idée de s’enfoncer dans une routine « apéro dînatoire » et autres joyeusetés de ce type, non merci.
    Ceci dit, votre 2nd co-voitureur a l’air extrême quand même. Ils semblent sortis d’un autre monde, plus… sage 🙂

    1. Paulette dit :

      Exactement comme la marque de vêtements.
      J’imagine qu’on est toujours les extrêmes des autres mais dans ce cas, c’était beaucoup trop extrême pour nous !

Les commentaires sont déasctivés.