Dans la tête de Paulette

Japon 2014 – Jour n°2 – 09 Avril

– Osaka –

SONY DSC

Plaque d’égout colorée de Osaka

Réveil loupé ainsi que le petit-déjeuner à cause du décalage horaire qui fait effet, nous partons de l’hôtel vers 10h.

Le petit déjeuner sera constitué d’un petit café (« aïssoroto » voulant dire « ice or hot » pour le café) dans un boui-boui tenu par une mamie puis d’une ou deux pâtisseries achetées dans un 7-eleven sur le chemin du château d’Osaka (Ōsaka-jō).

SONY DSC

Baches de travaux

Les sakura sont encore en fleurs et le soleil tape fort, nos premiers coups de soleil de l’année 2014 seront japonais !

japon-2014-jour-n2-09-avril-4

Les mamies qui murmurent à l’oreille des pierres / Échelle de la largeur de la porte du château avec Chat / Les écoliers en visite

SONY DSC

Vue sur Osaka depuis le château

japon-2014-jour-n2-09-avril-6
Le chateau d’Osaka sous les restes des cerisiers en fleurs

Après un grand tour dans le parc du château, nous nous perdons dans les rues plus ou moins en direction du quartier Umeda.

japon-2014-jour-n2-09-avril-7

Les habitants du parc du château

Les Japonais nous dévisagent beaucoup, nous ne saurons pas si c’est nos têtes, nos tatouages ou tout simplement le fait d’être étranger qui intrigue à ce point.

SONY DSC

Street art japonais

SONY DSC

Exemple de voies piétonne, routière et fluviale qui s’entrecroisent

SONY DSC

Arrivés tant bien que mal à Umeda, nous découvrons un quartier avec des galeries couvertes remplies de restos, de salle de jeux et de pachinko.

SONY DSC

Galerie marchande de Umeda

Un bref arrêt bento à midi sur un banc (on note de se renseigner sur le fait de manger dans la rue, ça ne semble pas trop cadrer avec les us et coutumes) avant de découvrir, coincé entre deux galeries marchandes, le petit sanctuaire Tsuyuten, dédié aux amoureux. Nous prenons ensuite le métro pour Namba, l’autre quartier important d’Osaka.

SONY DSC

Le bento du midi

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Sanctuaire Tsuyuten

Nous profitons d’un grand magasin pour partir à la recherche de chaussettes pour Chat (la seule chose oubliée dans les valises). Il faut bien admettre que nous sommes un peu perdus dans cette ville où rien n’est indiqué.

Nous finissons par tomber sur le temple Hōzen-ji où on peut arroser d’eau une divinité Kami recouverte de mousse (Fudô-Myôô). Situé entre les immeubles, il nous permettra de nous orienter. Face au temple, le petit musée d’estampes Kamigata Ukiyo-e est magnifique. Nous en sortons avec l’envie d’acheter une véritable estampe.

japon-2014-jour-n2-09-avril-18

La statue recouverte de mousse du temps Hozen-ji / L’entrée du musée Kamigata Ukiyo-e

SONY DSC

Reste à faire un tour dans la rue Dotombori pour voir le fameux homme de Glico et les enseignes gigantesques.

SONY DSC

Le fameux Homme de Glico sur Dotombori

japon-2014-jour-n2-09-avril-21

SONY DSC

Quelques enseignes de restaurants

SONY DSC

Retour à l’hôtel, il est 18h, nous en avons plein les pattes et le décalage horaire se fait un peu sentir.

Une sieste, un bain et direction un resto de barbecue japonais repéré sur la route de l’aéroport hier soir.

L’ambiance est moins sympa que la veille mais ça reste sympathique. Ici, la télé passe un match de baseball.

Chat ayant envie de prolonger un peu la soirée, nous retournons chez la petite vieille de ce matin. Le café du matin devient bar le soir et là… nous atterissons en plein millieu d’une soirée karaoké !

SONY DSC

Café la journée – Bar le soir

Chat est « obligé » de chanter (la patronne a appelé la hotline de la machine de karaoké pour afficher un clavier avec les caractères romains).

Au bout de 5 chansons, le public japonais est déchainé. Notre porte monnaie aussi, car la note est salée, 6000 yens (soit 46€) pour la soirée et 2 consos chacun… Gloups, on note, le karaoké, c’est un peu trop cher pour notre budget.

————————————————————————————-

Adresses

  • Café/Bar de la mamie : – (à l’angle du restaurant Kazushin de la veille au soir)
    Café minuscule tenu par une mamie qui devient bar à Karaoké le soir.
  • Restaurant Horumon Tsuru : 1 Chome-1-11 Kyutaromachi, Chuo Ward, Osaka
    Barbecue individuels pas très cher.
  • posté le 14 février 2016

  • dans Voyages

2 commentaires

  1. Titite dit :

    Les cerisiers en fleurs, c’est vraiment beau.
    Excellent les enseignes de resto, et impressionnant le dragon.
    Effectivement 46€, c’est pas donné !

    1. Paulette dit :

      46€, c’est pas donné mais ça reste un super bon souvenir de notre voyage donc on ne regrette pas du tout.

Les commentaires sont déasctivés.