Dans la tête de Paulette

Little Kevin est orphelin

hommage par Arthur de Pins

Hier, dans le train me ramenant à Paris après un weekend chez mes parents, je lis sur twitter une annonce qui m’a serré le cœur.
Rarement la mort d’une personnalité m’a autant touchée (mise à part celle de Heath Ledger ou celle de Philip Seymour Hoffman) que celle de Coyote.

Coyote, c’est, avec Edika, ma première rencontre avec la BD de Fluide Glacial. C’est avec Coyote que j’ai découvert mon attirance pour les musclés-barbus-chevelus-rockeurs. Coyote m’a éblouie avec sa maitrise de l’argot et de la répartie parfait. J’ai voulu faire de la moto comme dans Little Kevin. J’ai voulu Chacal et Sophie comme parents et des voisins comme ceux du 109.

J’ai tout lu de Coyote, tous les Little Kevin, tous les Mammouth et Piston, tous les Voisins du 109… Il tient une bonne place dans ma bibliothèque et cette place aura maintenant une limite, un nombre d’albums précis.

La BD a perdu un grand nom hier et mon amour pour la BD a perdu un de ses initiateurs.

Ce soir, je relis un Coyote.

little-kevin-est-orphelin-2

hommage par Joann Sfar

little-kevin-est-orphelin-3

hommage par Zep

  • posté le 10 août 2015

  • dans Blabla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *