Dans la tête de Paulette

Jurassic World, la descente aux enfers préhistoriques

Bon, disons le tout de suite, je n’ai pas aimé ce film… ou alors si, mais que parce que ça faisait bien longtemps que je n’avais pas rigolé pendant une séance en regardant Chat à cause d’un film aussi WTF (la dernière fois, c’était pour le film Splice… Quelle horreur ce film, pauvre Adrien Brody…).

Je ne vais pas faire une critique du film, pour cela je vous laisse lire celle d’Odieux Connard qui le fait parfaitement. Je vais juste faire la liste des incohérences, des trucs débiles et des scènes qui valent leur pesant de cacahuètes dans mon histoire du cinéma. Attention spoils !

Jurassic World

  • L’Héroïne court dans la jungle en talons de 12 cm et en jupette
  • Et cela malgré une réplique du Héros au premier tiers du film genre « tu ne vas pas pouvoir me suivre habillée comme ça et avec tes talons »… Suite à quoi, l’Héroïne ouvre sa chemise et la noue autour de sa taille… oui, c’est vrai que c’est beaucoup mieux !
  • Omar Sy fait la moitié de ses répliques en française, et on ne sait pas pourquoi. Est-il français dans le film ? Si oui, comment se retrouve-t-il là ? Comment le mec et les autres le comprennent quand il parle français ? Est-ce que c’est parce que Omar Sy n’a pas réussi à apprendre toutes les répliques en anglais ?
  • Les gosses sont insupportables, le gamin le plus jeune est apparemment un génie mais ça ne sert à rien.
  • Sauf pour la scène de la réparation de la Jeep vieille de 20 ans abandonnée dans la jungle par les deux gosses en moins de 10 minutes.

jurassic-world-la-descente-aux-enfers-prehistoriques-3

  • Le Héros fait de la moto dans la jungle, pas du cross, non, une bonne vielle moto routière bien lourde.
  • Les dinosaures parlent. Entre eux. Et avec les humains.
  • Le T-Rex tue le méchant dino et rentre se coucher dans sa cage bien sagement, sans bouffer les humains devant lui.
  • Le méchant dino peut se camoufler, dissimuler sa température corporelle, sait ce qu’est une puce GPS et reste toujours dans un périmètre de 50m autour des héros.
  • Le Héros refuse tout le long du film d’utiliser les raptors comme arme mais finalement le fait quand même.
  • L’Héroïne passe un petit coup de fil à sa sœur pour parler d’enfants et de désir de maternité alors qu’un putain de dino transgénique vient de se faire la malle.
  • Personne ne regarde le signal GPS du dino avant de rentrer dans sa cage.
  • Le Héros survit au dino en s’aspergeant d’essence. Sauf que plus tard, même scène du dino qui renifle, l’Héroïne est présente avec lui, elle n’a pas d’essence sur elle mais le dino ne sent rien.

jurassic-world-la-descente-aux-enfers-prehistoriques-4

  • Ils ont mis une barrière de protection autour du bassin alors qu’à la fin, le dino aquatique la défonce pour bouffer le méchant dino. Heureusement qu’il n’avait pas eu envie de bouffer les gentils humains avant.
  • Le Héros prend le temps d’emballer l’Héroïne alors que c’est le chaos autour et que les dinos volants massacrent tout le monde.
  • L’armée US n’arrivera pas avant 48h mais le méchant humain est présent dans les 10 minutes avec tout le matos qu’il faut pour prendre le contrôle du parc.
  • Les attractions ne sont absolument pas sécurisées mais la priorité numéro 1 du parc est la sécurité.
  • Des dinos volants s’échappent de la volière mais ça va parce qu’ils restent sur l’île.

Je m’arrête là, j’en peux déjà plus.

J’espère que ça vous a donné envie d’aller voir ce film.

Et surtout, surtout, je dis un grand MERDE à tous ceux qui osent comparer Jurrassic World à Mad Max.