Dans la tête de Paulette

De Besançon à Montréal en 72h

Jeudi 23 février – 14h (heure française) / 8h (heure canadienne)

Je suis prête, les valises sont bouclées, j’ai dû faire quelques choix de dernières minutes pour ne pas dépasser les poids autorisés. Mon bagage cabine est également prêt.
Quelques affaires à donner ou à rendre aux copains parisiens ainsi qu’un petit sac pour les quelques affaires de Chat à Paris. La litière de voyage pour installer le matou pendant deux jours à Paris et bien sûr sa boite de transport et lui qui galope autour.
Voilà, tout est prêt, dans le salon, mon manteau sur les valises, moi sur le canapé.

Chat arrive dans 3h30 du travail pour monter tout le bazar à la gare. Quelque ce que je fais en attendant ?
Il fait beau, peut-être une dernière balade dans Besançon, cette ville qui m’a accueillie il y a 8 mois…

Jeudi 23 février – 17h40 (heure française) / 11h40 (heure canadienne)

Chat arrive avec la voiture, son chargement est laborieux et speed mais on y arrive. Il nous laisse devant la gare le temps d’aller garer la voiture sur un parking gratuit à côté.
On récupère les 3 billets de train, on monte à notre place. « Le plus dur est fait » me lance Chat… je ne suis pas sûre.

Vendredi 24 février – 11h50 (heure française) / 5h50 (heure canadienne)

Je m’enregistrer en ligne. Pays de nationalité : France. Pays d’émission du passeport : France. Pays de résidence : …euh… France ou Canada ?

Vendredi 24 février – 22h40 (heure française) / 16h40 (heure canadienne)

Milieu de la soirée d’adieux aux copains, on est bien entourés d’amour, d’amitiés, de rires et d’encouragements. Le calendrier des « visites des amis et de la famille » est à vite préparer et installer sur le frigo au Canada.

Samedi 25 février – 09h39 (heure française) / 3h39 (heure canadienne)

Voilà, le chat est en soute. J’ai passé la sécurité et la douane sans encombre, je suis en salle d’embarquement. Il commence dans 30 minutes pour un décollage dans 2h.
Je viens d’avoir ma famille au téléphone, mon frère, mes parents.
J’ai dit au revoir à Chat avant de passer la sécurité, on se revoit dans 1 mois.
Je commence à réaliser. Réaliser que je vais prendre l’avion seule pour la première fois. Réaliser que dans 48h je commence mon nouveau travail. Réaliser que je ne vis plus en France et pas encore tout à fait au Canada. Réaliser que je vais être seule à vivre le début de cette aventure. Réaliser que ça y est.

Samedi 25 février – 14h09 (heure canadienne) / 20h09 (heure française)

Je viens d’atterrir, j’ai passé la première douane, mon seul souci a été de remplir la déclaration de douane correctement. Suis-je résidente canadienne ou visiteuse ? Si je suis résidente, je dois indiquer ma date de sortie du territoire canadien… c’est quelle date ? La douanière me répond donc que la date de sortie correspond à mon retour en France en janvier et que je suis bien résidente et non visiteuse…
Je récupère mes deux valises mais je ne vois pas le chat. Il est en fait au tapis des bagages encombrants. Je le retrouve posé par terre dans un coin. Comme une folle je me précipite par terre pour lui parler, il reste prostré au fond de la caisse sans me voir ni faire un geste vers moi. Dur.
Le passage aux douanes pour déclarer le chat se passe bien, finalement, moins de 45 minutes se sont écoulées depuis l’atterrissage.
Mes retrouvailles avec l’ami JF sont quelque peu chaotiques, on s’est mal compris sur les horaires, je l’attends pendant plus d’une heure. J’en ai marre, je veux libérer mon chat qui est dans sa boite depuis plus de 15h, je veux me poser enfin.

Samedi 25 février – 20h38 (heure canadienne) / 02h38 (heure française)

Je suis épuisée, le chat va bien, il s’est précipité dans sa litière en arrivant.
Je suis allée faire des courses avec JF chez Costco, un grand moment Nord-Américain. Quand les rouleaux de pq sont vendus par 58 et les lames de rasoirs par 30… imaginez l’entrepôt Ikea rempli de bouffe, vêtements et autres appareils électroménagers vendus en gros.
Mon premier plein de course pour les produits de base s’élève à 180$, soit 130€ et j’ai du poivre pour 1 an, de l’huile pour 6 mois, du gel douche pour 3 et 22kg de litière d’avance.
J’essaye d’installer mon ordinateur pour me faire une petite projection Netflix mais je suis embêtée par une bête problématique d’adaptateur… tant pis, je tombe de fatigue, dodo.

Dimanche 26 février – 09h13 (heure canadienne) / 15h13 (heure française)

Je me réveille après presque 12h de sommeil. Le chat a dormi SOUS la couette toute la nuit pour la première fois de sa vie. Il a besoin de se protéger.
Je suis mieux qu’hier soir, surtout après avoir eu Chat et mes parents au téléphone.
Le programme du jour : café, installation de mes affaires et rangement, derniers détails avec les propriétaires, marché, essayer d’acheter un pass de transport et ce soir soirée sushi-film chez S&B.

Demain, 7h40, j’ai rendez-vous avec une de mes futures collègues pour aller au travail. Bref, je suis arrivée, la nouvelle vie Québécoise peut commencer.

(illustration : Elaillce)

  • posté le 26 février 2017

  • dans PVT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *