Dans la tête de Paulette

Le début de la galère – PVT au Canada

Mais pourquoi donc avons nous décidé de tenter l’expérience PVT ? Non mais sérieusement, je me penche sur les démarches administratives pendant 2h et j’ai déjà perdu la foi !!

Si je fais la liste des choses que je dois creuser dans les prochains jours, prochaines semaines :

  • à quelle date valider les visas ? – avant le 3 février 2017 pour ne pas perdre mon PVT
  • à quelle date on s’installe vraiment ? – pas trop tard pour pas perdre trop de temps sur les visas
  • quels billets prendre pour un premier voyage pour activer les visas ? – les moins chers !
  • penser à l’assurance qui doit démarrer dès l’activation des visas – une assurance qui couvre sur 2 ans, à payer d’un coup, soit 2 fois 712€ minimum
  • que faire de la mutuelle et de l’assurance pendant les 3 mois en france – surtout avec une mutuelle qui se renouvelle pour un an à compter du 1er janvier, je peux vivre 3 mois sans mutuelle ?
  • si je vis 3 mois sans mutuelle, je vais peut être me faire refaire des lunettes avant mon départ, l’assurance PVT ne couvrant pas ce genre de « frais négligeables »
  • que faire de la banque ? laquelle choisir ? en garder une en France ?
  • penser à acheter les billets pour le vrai départ (et donc avec le Chaton donc pas n’importe quelle compagnie)
  • d’ailleurs, penser aux démarches du chat, les vaccins, le passeport, on le prend avec nous en cabine ou il va en soute ? on le drogue ou pas ?
  • que faire de nos affaires en france ? quelles affaires prendre là bas ?
  • qu’est ce qui est essentiel quand on part vivre à l’étranger pendant 2 ans ? quels papiers ?
  • est ce qu’on s’envoie des affaires par bateau ? si oui, lesquelles ? et à quel prix ?
  • l’ordinateur et la tablette graphique de Chat sont lourds et encombrants mais essentiels, on en fait quoi ?
  • il faut tout résilier ? le téléphone français, on le garde ?

Heureusement, le site PVTistes aide beaucoup (beaucoup) dans ce cas là, mais il fait aussi bien peur, il faut vraiment faire beaucoup de démarches, ne rien oublier et puis, on est deux dans la galère… Et dire que je pensais qu’obtenir les visas était la partie la plus compliquée…

5 commentaires

  1. Sophie dit :

    Courage ! Vous allez y arriver, j’en suis sûre. Et c’est pour la bonne cause toutes ces galères ! On vient boire un coup avec vous bientôt pour faire passer tout ça 🙂

  2. Shermane dit :

    Courage !

    Je peux te dire ce que j’avais fait lorsque je suis allée étudier en Angleterre, mais ne pas oublier que c’était pour un an (et 3 mois, j’ai un peu prolongé à la fin), que je savais que ce serait pour un an et que j’étais étudiante et avais peu de vie/charges/responsabilités/etc.
    – Je n’avais pas de mutuelle il me semble, mais je la garderais, quitte à prendre l’option la moins chère et rester couverte pour les petits pépins. C’est quand même fou que tu ne puisses résilier que le 1er janvier par contre. Voir avec elle la possibilité de résilier pour cause de déménagement à l’étranger ?? (je sais, je rajoute du boulot)
    – J’avais gardé mon compte bancaire français. Aujourd’hui, je passerais à une banque « gratuite ». En fait, un de mes comptes est dans une de ces banques. Ou alors garder un seul compte pour deux, mais ça ne me semble pas la solution idéale.
    – Papiers : si possible, scanner tous les documents importants et en faire des copies sur clé USB, etc. Pour ma part, j’avais aussi un papier de la Sécu pour l’UE, obtenu auprès du consulat je crois (désolée, peux pas être plus précise et ça ne concerne que l’UE de toute façon)
    – Téléphone : pareil, vous pouvez passer à une formule de type Free
    – Matos de travail : toujours avec vous !
    – Le chat : oh bah il peut venir chez nous 😉

    En fait, tout dépend combien de temps vous restez, j’imagine, mes quelques conseils sont pour le cas où vous pensez revenir quand même (difficile de le savoir maintenant, je sais !). Beaucoup de choses se feront sur place, vous pouvez piloter plein de choses à distance et/ou avec l’aide de la famille.

    PS : pourquoi « pas n’importe quelle compagnie » avec le Chaton ?

    1. Paulette dit :

      Merci pour ton mot et pour tes conseils, pour pas mal de choses, ce qui change c’est le fait que ce n’est pas un pays d’EU. Pour la mutuelle, je peux résilier dans l’année pour cause de déménagement à l’étranger mais il faut un justificatif de domicile ainsi que la lettre de radiation de la Sécu et envoyer le tout en courrier avec accusé de réception… On fait comment pour envoyer un AR depuis le Canada… Bref, ça va prendre des semaines voir des mois cette histoire.
      Pour la banque, beaucoup de banque en ligne demande à ce qu’on soit toujours imposables en France pour avoir un compte.
      Le chat, bien sur qu’il vient, mais toutes les compagnies n’acceptent pas les animaux, il faut voir le prix aussi (des billets pour nous et pour lui).

      Bref, comme tu le dis, c’est difficile d’avancer tant qu’on ne sait pas combien de temps nous allons y rester…

  3. Kleo dit :

    Une de mes ex-demi-soeurs par alliance (cherche pas) s’est installée au Québec avec un PVT il y a 6 ans. Veux-tu que j’essaie de vous mettre en relation ?
    Sinon, comme tu as dû le voir, mon père est installé à Toronto, si des fois tu as besoin de conseils pour s’adapter sur place, je peux te brancher avec sa femme.
    Courage, c’est un Everest, mais c’est pour la bonne cause ! Quant au chat en avion, ils ont un emplacement spécial, dont généralement ils n’ont pas le droit de sortir pendant le voyage.

    1. Paulette dit :

      Merci Kléo pour tes propositions ! Je veux bien dans un premier temps contacter ton ex demi soeur par alliance, plus pour les questions d’installation par le PVT. Pour la femme de ton père, peut être une fois là bas…
      Pour le chat, certaines compagnie proposent de le prendre avec nous en cabine ou sinon en soute, les deux solutions ont des défauts et des avantages, je n’arrive pas à me faire un avis net (la cabine, il est avec nous mais il y a du monde, du bruit, de la lumière ; en soute, il est seul, dans le noir et il y a du bruit).

Les commentaires sont déasctivés.